Distinction / Prix

Le Grand Prix Fondation Michelin – Académie des sciences 2022 est décerné à Jean-Louis Barrat

le 19 octobre 2022
Chercheur de l'équipe PSM au LIphy, professeur de l'Université Grenoble Alpes. Rendez-vous le 22 Novembre pour la remise de son prix.
Chercheur au Laboratoire interdisciplinaire de physique (CNRS/Université Grenoble Alpes), professeur de physique à Université Grenoble Alpes.
Jean-Louis Barrat est docteur de l'Université Paris 6. Il a travaillé comme chercheur postdoctoral à Munich et Santa Barbara. Après avoir été de 1988 à 1994 chercheur CNRS à l’ENS de Lyon, il rejoint l'université de Lyon, où il crée un groupe de recherche sur la modélisation en science des matériaux. En 2011, il rejoint l'université de Grenoble et reçoit en 2012 la médaille d’argent du CNRS. Les recherches de Jean-Louis Barrat portent sur la physique statistique, la matière condensée et la physique des matériaux. Spécialiste des fluides complexes, son domaine de compétence est large : il associe ses travaux théoriques à des aspects plus applicatifs, dont certains relèvent des sciences de l’ingénieur comme la rhéologie des fluides complexes. Ses travaux sur la physique des liquides et interfaces sont internationalement reconnus.

Source Académie  des Sciences

Le Grand Prix Fondation Michelin – Académie des sciences d'un montant de 30.000 euros.
Ce Prix annuel fondé par la Fondation Michelin est destiné à récompenser un scientifique ou une scientifique confirmé(e) ayant contribué de manière exceptionnelle aux domaines suivants par un ensemble de travaux :
Physique des matériaux polymères
Physique des matériaux composites
Élasticité
Usure des matériaux
Calcul et simulation
Une dimension mobilité durable sera associée à ces thèmes.
Le Grand Prix Fondation Michelin – Académie des sciences sera décerné sans condition de nationalité à un ou une scientifique travaillant en France, ou en Europe en liaison étroite avec des équipes françaises et dont les travaux ont conduit à l’émergence d’innovations et de démarches en rupture par un ensemble d’avancées scientifiques reconnues ayant permis de faire progresser des problématiques issues du monde industriel ou de l’entreprise, pour une mobilité plus durable, dans l’un des domaines scientifiques et technologiques mentionnés ci-dessus.
Mis à jour le 19 octobre 2022